La grande famille eudiste est un réseau de congrégations et pour des laïcs qui vivent l'héritage spirituel de Saint Jean-Eudes. Elle se compose des congrégations directement fondées par lui et d'autres congrégations dont il est le père spirituel. En voici quelques unes :

Religieuses de Notre-Dame de Charité

 

L'Institution des religieuses de Notre-Dame de Charité a été fondée par Jean-Eudes en 1641 à Caen (France). Son principal apostolat est de travailler « pour les femmes qui en ont besoin », conseil, service dans les paroisses, tutorat pour des adolescents à problèmes, garderies pour enfants et maisons pour personnes âgées, malades du sida, enseignement dans les écoles, éducation religieuse.

Religieuses du Bon Pasteur

La Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur est un Institut religieux et apostolique international de droit pontifical.
En tant que religieuses appelées à une mission de réconciliation, nous exprimons notre charisme d'amour miséricordieux dans une vie apostolique ou une vie contemplative. ( Cst art.1). Elle est forte de 400 sœurs présentes dans 70 pays sur les 5 continents. Elle est reconnue ONG avec statut consultatif spécial devant le Conseil Économique et Social (ECOSOC) des Nations-Unies.
Il y a de plus en plus de laïcs qui nous accompagnent en tant que collaborateurs, amis, volontaires, bienfaiteurs , ou laïcs associés du Bon Pasteur.

www.buonpastoreint.org

 Institut séculier des Fidèles Servantes de Jésus

Le Seigneur te propose une nouvelle option pour ta vocation « la consécration à Dieu dans le monde » sans abandonner ta famille ni ton travail.

Qui sommes nous ?

L'Institut a été fondé à Bogota (Colombie) en mars 1941 et il est de droit pontifical depuis août 1968. Sa fondation est due au souci de la jeune habitante de Bogota Mercedes Ricaurte dirigeante de l'Action Catholique féminine avec le soutien du prêtre eudiste français André Basset qui lui a transmis cette spiritualité. L'Institut s'est étendu à toute la Colombie, et même à des villes du Chili, d'Équateur et du Venezuela.

Il puise ses racines dans :

-une vie tout entière consacrée aux principes évangéliques.
-l'abandon total au Christ et à l'œuvre de l'Église
-la présence au milieu du monde pour un apostolat efficace

Commet -est-il organisé ?

L'Institut compte 3 sections :

            1-les consacrées
Célibataires ou veuves, libres d'elles-mêmes, elle renoncent au mariage pour le royaume des cieux.

            2- les coopérantes
Femmes mariées ou veuves. Elles s'associent à l'Institut en faisant vœux de chasteté et selon leur état, de pauvreté, obéissance et apostolat

            3-des couples mariés
Des couples unis par le sacrement du mariage. Ils s'associent à l'Institut en faisant vœux de chasteté conjugale, pauvreté et obéissance.