Les eudistes, ouvriers de l'évangélisation, travaillent pour la rénovation de la foi dans le Peuple de Dieu. Soucieux de ce que l'Église ait toujours de bons pasteurs, ils collaborent selon leurs possibilités et l'appel des évêques, à susciter des vocations, à la formation et au service des prêtres et des autres ministres.
Les eudistes veulent continuer et achever en eux la vie de Jésus et, avec Saint Jean-Eudes, ils reconnaissent comme fondations de la Congrégation :

• la grâce divine, dont ils doivent être comblés pour la communiquer aux autres.
• la volonté divine, pour être, comme Jésus, ses serviteurs dans toute leur vie.
• la croix de Jésus, qu'ils prennent sur eux, renonçant à eux•mêmes, pour suivre les pas du   Seigneur.
• et enfin un amour profond, ardent et personnel pour Jésus et Marie auxquels la Congrégation appartient comme leur famille.

Fidèles à leur fondateur les eudistes rendent un hommage d'adoration au Cœur très aimant de Jésus qui révèle aux hommes l'amour de Dieu. Sous l'action de l'Esprit, ils apprennent du Fils à aimer le Père et à s'aimer les uns les autres. Ils honorent le Cœur de Marie, uni inséparablement à celui de Jésus et modèle de cette union. A l'exemple de Saint Jean-Eudes les eudistes ne veulent pas avoir d'autre esprit que celui de Jésus, grand prêtre, adorateur du Père, tête de l'Église qui est son corps dont ils sont les membres.

La Congrégation veut que ses membres, en réalisant leur apostolat, prennent le chemin de la sainteté à laquelle ils sont appelés par la grâce de leur baptême et de leur ordination. Elle leur offre aussi avec toutes les richesses de la tradition de l'Église, son propre patrimoine, et de manière spéciale la doctrine et l'exemple du fondateur et de ses disciples.