Le 1er décembre 1916, Charles de Foucauld était assassiné.
C’était un premier vendredi du mois. Un jour consacré au coeur de Jésus.
Il vivait au coeur du Sahara.

Il a été habité à un moment par une soif d’absolu.
À vrai dire, celle-ci ne l’a jamais quitté,
mais, à la fin de sa vie, elle s’est exprimée totalement
dans une soif de fraternité.

Il a croisé de nombreux pauvres dans sa vie.
Il a toujours voulu qu’ils passent devant lui.
Il voulait la dernière place,
non pour être le dernier,
mais pour mettre l’autre en avant.

Charles de Foucauld, à la fin de sa vie,
a voulu fonder une association de Frères et Soeurs;
une confrérie.
On ne peut pas penser à lui
sans entendre cet appel à la fraternité.

Le Père de Foucauld eut une soif de fraternité
et il est mort seul.
Il voulait être l’ami de tous et chacun
et il fut assassiné.


† Mgr Michel Dubost
Évêque d’Évry - Corbeil-Essonnes
le 28 novembre 2016

 

 

Source principale: evry.catholique.fr

Suivez ce lien pour lire notre site eudistes.fr

Vous pouvez lire sur notre blog CJM News