Proposée par la Province de Francehttps://3.bp.blogspot.com/-Kf65bglKK3k/VurMe3gEV1I/AAAAAAAAOig/etQR-r7wDqMLnUP8_1SIFynBsyJUmmd3w/s1600/photo64.jpg

Le 19 mars 2013, le Pape François s’adressait ainsi

le jour de l’inauguration de son ministère:

«N’oublions jamais que le vrai pouvoir est le service et que le Pape aussi pour exercer le pouvoir doit entrer toujours plus dans ce service qui a son sommet lumineux sur la Croix ; il doit regarder vers le service humble, concret, riche de foi, de saint Joseph et comme lui, ouvrir les bras pour garder tout le Peuple de Dieu et accueillir avec affection et tendresse l’humanité tout entière, spécialement les plus pauvres, les plus faibles, les plus petits.»

En ce jour du 19 mars, fête de saint Joseph, comme Jean Eudes nous le recommande, disons ensemble les Litanies :

Nous te saluons, Joseph, image de Dieu le Père,
Nous te saluons, Joseph, Père de Dieu le Fils,
Nous te saluons, Joseph, Temple du Saint Esprit,
Nous te saluons, Joseph, aimé de la Sainte Trinité,
Nous te saluons, Joseph, auxiliaire fidèle du dessein de Dieu,
Nous te saluons, Joseph, époux très digne de la Vierge Mère.

Nous te saluons, Joseph, père de tous les fidèles,
Nous te saluons, Joseph, gardien des vierges consacrées à Dieu,
Nous te saluons, Joseph, fidèle au silence intérieur,
Nous te saluons, Joseph, ami de la sainte pauvreté,
Nous te saluons, Joseph, exemple de douceur et de patience,
Nous te saluons, Joseph, miroir d’humilité et d’obéissance.

Tu es béni parmi tous les hommes.
Et bénis soient tes yeux, pour tout ce qu’ils ont vu.
Bénies soient tes oreilles, pour tout ce qu’elles ont entendu.
Bénies soient tes mains, qui touchèrent le verbe incarné.
Bénis soient tes bras, qui portèrent celui qui porte le monde.
Bénie soit ta poitrine, que laquelle a reposé le Fils de Dieu.
Béni soit ton cœur, brûlant d’amour pour lui.

Béni soit le Père éternel, qui t‘a choisi,
Béni soit le Fils, qui t’a aimé,
Béni soit l’Esprit saint, qui t’a sanctifié.
Bénie soit Marie, ton épouse, qui t’a aimé comme un époux et comme un frère,
Béni soit l’Ange qui t’a protégé,
Bénis soient à jamais tous ceux qui te bénissent et qui t‘aiment. Amen.


Pour vivre ce Carême, après avoir honoré les humiliations, les privations, les mortifications, intérieures et extérieures que Notre Seigneur a portées toute sa vie, spécialement pendant qu’Il a été dans le désert, pour la cinquième semaine, Jean Eudes nous demande d’honorer tout particulièrement les souffrances intérieures et extérieures portées au temps de sa Passion.

(Extrait du Lectionnaire 8 : L’amour de la Croix) :

https://4.bp.blogspot.com/-EmmsHU_8nQM/VhQA7pAQNqI/AAAAAAAAL1Q/0U9tNpcdR3o1EWg9OcwsALcZDJooXOa1w/s1600/JESUCRISTO_ES_LA_PALABRA_DE_DIOS.jpg[Une des plus grandes faveurs que Notre-Seigneur nous puisse faire en ce monde, c’est de nous donner quelque part à sa croix. Car c’est nous faire boire à sa coupe, c’est nous donner ce qu’il a le plus aimé en ce monde, sa croix étant le premier objet de son amour, après son Père éternel, puisque c’est par sa croix qu’il a détruit le péché qui est la source de tous les maux, et qu’il a fait tous les biens qui sont en la terre et au ciel . Enfin c’est nous donner ce qu’il a pris pour lui-même, ce qu’il a donné à la personne du monde qu’il aime le plus, c’est-à-dire à sa très digne Mère, et ce qu’il a donné à ses Apôtres et à ses plus grands amis. Tous ceux qui ont été agréables à Dieu, dit le Saint Esprit, ont passé par plusieurs tribulations. Parce que vous étiez agréable à Dieu, dit l’ange Raphaël à Tobie, il était nécessaire que vous fussiez éprouvé dans l’affliction.]…

Prière
(Lectionnaire 8 : cf.dernier paragraphe)

Tous ensemble, disons :
*Adorons la très sainte volonté de Dieu, et soumettons-nous et abandonnons-nous entièrement et sans réserve à tous ses desseins sur nous.
*Bénissons, louons et remercions en tout temps, avec plus d’affection au temps de la désolation qu’en celui de la consolation, puisque les afflictions sont de plus grands effets de la bonté de Dieu pour nous que les consolations.
*Adorons Notre Seigneur Jésus Christ crucifié, Homme de douleurs. Donnons-nous à l’amour immense qui l’a attaché à la croix, et en union de cet amour acceptons et embrassons de tout notre cœur toutes nos croix, offrons les Lui en honneur et action de grâces des siennes, supplions-le qu’il les unisse aux siennes, qu’il les bénisse et sanctifie par les siennes, qu’il supplée à nos défauts et fasse pour nous devant son Père ce que nous devrions faire. Qu’il fasse enfin le même usage de nos souffrances, pour la gloire de son Père, qu’il a fait des siennes. Amen

AVE COR

 

 

Read in english...

Leer en español...

Lisez cette prière dans notre blog CJM News ...